5 erreurs à éviter quand on va construire un grenier


5 erreurs à éviter quand on va construire un grenier

La construction d’une surface habitable supplémentaire dans sa maison permet un agrandissement de l’habitation et une optimisation du confort du bâtiment. Cependant, ce type de projet se heurte souvent au manque d’espace qu’on puisse aménager. Heureusement, si on a la chance d’habiter une maison avec des combles, il est tout à fait possible d’aménager cet espace sous les combles en un grenier ou une salle habitable. Vous pourrez exploiter cette surface nouvellement conquise à votre guise : chambre à coucher, cuisine, salle de jeu, etc.

Avant de vous lancer dans de grands travaux de rénovation ou de construction, vous devez commencer par repérer les erreurs à éviter si vous souhaitez mener à bien les travaux d’aménagement de vos combles. Que votre grenier se transforme en une salle de cuisine ou une salle de jeu, voici les 5 erreurs les plus courantes à éviter à tout prix quand vous voulez aménager le grenier de votre maison en une salle habitable.

Erreur n°1 : Ne pas effectuer une étude de faisabilité avant l’aménagement de votre grenier

Toute maison ne se prête pas à des travaux d’aménagement ou de rénovation. Vous n’avez pas besoin de professionnels pour mesurer l’inclinaison de votre toiture et la hauteur sous le faîtage (le point le plus haut sous la toiture). Les entrepreneurs en bâtiment estiment qu’un projet d’aménagement des combles est faisable si la pente du toit est supérieure à 35° et si la hauteur sous plafond dépasse les 180 cm. Il faut noter que ces travaux de construction ou de rénovation de combles nécessitent un permis d’urbanisme. 

Erreur n°2 : Omettre d’installer des fenêtres de toit dans votre projet

Parce que nous parlons ici d’aménager une nouvelle surface habitable dans votre maison, l’éclairage y tiendra une grande importance. La construction de fenêtres de toits n’est donc pas à exclure, en tenant compte de leur taille et de leur nombre. La surface totale des fenêtres doit être équivalente à 1/6 de la surface habitable. L’omission de ce détail vous fera payer un prix au fur et à mesure de votre projet.

Erreur n°3 : Ne pas vérifier l’état général de votre grenier avant la construction 

Avant de débuter le projet d’aménagement des combles et de toute surface habitable de votre maison, vous devriez faire un état des lieux, de la toiture au sol. Cela vous épargnera bien des déconvenues au cours de la construction de chaque pièce. Pour vous assurer de l’état de votre toiture et de votre charpente, vous devez vous offrir un service de professionnels. Il ne faut pas pour autant négliger l’état du plancher du grenier de votre habitation. Si l’état de la salle est critique, une rénovation est indispensable. La rénovation permet que les surfaces de la salle supportent les charges, dont les meubles de la pièce et le revêtement du sol du grenier. Dans ce cas extrême, il faut la construction d’un nouveau grenier.

Erreur n°4 : Ne pas penser à l’isolation (thermique et phonique) d’une surface habitable

La majeure partie des pertes de chaleur se fait par les combles d’une habitation. Voilà pourquoi le projet d’isolation de vos combles ne doit pas être pris à la légère lors de la construction d’un grenier. Différents types d’isolants vous sont proposés par les professionnels de bâtiment et travaux d’aménagement. Pour que votre grenier ne se transforme pas en fournaise durant la saison chaude, vous pouvez faire installer un isolant classique combiné à un isolant mince réfléchissant dans la salle à aménager. Cela permettra la réduction de la température sous vos combles.

Il est plus facile de pratiquer l’isolation de votre grenier à l’intérieur de la salle. Mais, il vous est aussi possible de faire recours à un service de professionnels, dont un architecte, pour une isolation à l’extérieur. Ce dispositif occupera moins d’espace habitable dans votre maison.

Tenant compte de l’isolation du grenier de votre habitation, vous devriez évaluer les performances énergétiques de la pièce. Effectivement, un grenier construit dans les années 70 n’est pas toujours isolé. Les performances d’isolation dépendent ainsi de la date de construction ou de rénovation antérieure des combles.

L’isolation phonique des combles et du mur de votre habitation détient également toute son importance pour maximiser le confort acoustique de la surface habitable sous le toit de la maison. Ces travaux d’isolation sont surtout recommandés si vous avez des adolescents au grenier. Pour éviter que les bruits ne se propagent à l’étage inférieur de l’habitation, il vous suffit de mettre en place une sous-couche mince de matériau isolant entre le parquet et le revêtement du sol.

Erreur n°5 : Négliger les notions de droit pour l’aménagement de la surface habitable

Avant d’entreprendre des travaux d’aménagement de vos combles, il faut faire une déclaration des travaux auprès de l’autorité ou demander un permis d’urbanisme. Dans cette optique, vous devez savoir que pour le projet de construction de votre grenier, le permis de construire n’est pas nécessaire si la surface habitable est comprise entre 5 m 2 et 20 m 2. Une déclaration préalable de travaux suffit. Dans le cas contraire, si la nouvelle surface habitable est supérieure à 20 m 2, alors vous devez déposer une demande de permis de construire. Notons que si la hauteur des combles ne dépasse pas les 180 cm, cette surface n’est pas considérée comme surface habitable.

Pour information, pour tout projet de construction, maison entière ou pièce de combles, le recours à un architecte est obligatoire à partir de 150 m 2. De plus, l’architecte, en tant que spécialiste en travaux d’aménagement de combles et de rénovation de maison, vous livrera un service de qualité.

En outre, le fait d’ajouter une fenêtre de toit (ou la transformation de la charpente) lors de la rénovation de vos combles modifie l’aspect extérieur de votre maison. Une déclaration de travaux doit alors être déposée auprès de la mairie.

Vous devez aussi déclarer la nouvelle surface habitable dans votre police d’assurance. Omettre de le faire, c’est risquer de perdre votre investissement en cas de sinistre (incendie, tempête, etc.).

Pour pouvoir réaliser le projet de rénovation ou de construction de la pièce, un permis d’urbanisme est à demander. La procédure de demande d’un permis d’urbanisme est régie par le Livre IV du Code du Développement Territorial. L’article D.’I.V. 4 cite les travaux et actes soumis à permis d’urbanisme.

Pour la construction des fenêtres sur les combles de votre habitation, il faut bien faire attention aux distances légales à respecter par rapport à vos voisins. Dans le cas contraire, vos voisins ont droit à vous poursuivre en justice.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *